Sélectionner une page

Madly Podevin fait partie du club de cyclotourisme ACV (Amicale Cyclotouriste Versaillaise) et participera au voyage itinérant vers Strasbourg avec plusieurs femmes de son club. Alors qu’elle aura bientôt 62 ans en septembre prochain, cette férue de sport a déjà pratiqué de nombreux sports : équitation, marche intensive, ski de piste, roller, VTT, fitness, natation.

Avez-vous participé à Toutes à Paris 2012 ?

Non, je n’y ai pas participé.

Quelle est votre motivation pour participer à l’événement Toutes à Vélo ?

Je ne connais pas Strasbourg et j’ai très envie de découvrir cette ville fascinante. Le fait d’y aller à vélo et entre filles est encore plus motivant !

De quelle(s) manière(s) allez-vous vous préparer votre voyage itinérant ?

J’effectue des sorties avec mon club tous les dimanches matins, ce qui nous apporte déjà une bonne préparation. Je vais partir m’entrainer avec l’équipe de Maurepas le 10 avril et, ensuite, avec mon club les 23, 24 et 25 avril à Pithiviers. Nous allons parcourir 300 km en 3 jours. En complément, je fais de la gymnastique d’entretien 2 heures par semaine et, dès que je peux, je retourne à la piscine.

Quand et comment avez-vous commencé à faire du cyclotourisme ?

Pour être très précise, j’ai commencé à faire du cyclotourisme le 15 septembre 2012 pour mes 58 ans. Au départ, je faisais une balade à vélo le dimanche matin avec une copine. Puis lors de son déménagement, j’ai décidé de m’inscrire au club ACV de Versailles sans savoir ce qui m’attendait. J’étais d’ailleurs la seule à venir avec mon VTT. Après un début peu satisfaisant, j’ai tenu bon et au bout de 2 mois de souffrance, j’ai fini par acquérir un vélo route de 9 kg et cela m’a changé la vie ! Je pratiquais en même temps la randonnée pédestre mais, suite à des problèmes de genou, je me suis davantage impliquée dans le vélo.

Quel sera le contenu de votre « kit indispensable » pour le voyage itinérant « Toutes à vélo » ?

Mon kit indispensable se composera d’eau, de barres de céréales, un vêtement de pluie et le nécessaire pour réparer les crevaisons : un minimum de deux chambres à air et deux démonte-pneus.